Au fil des rencontres

Ma vie dans le bush yukonnais

Après avoir passé deux semaines au Québec, me voilà parti pour le Yukon. C’est un territoire du canada qui se situe au nord ouest du Canada. A cote de l’Alaska.

L’objectif est de sortir au maximum de ma zone de confort et de découvrir un nouveau mode de vie.

Quoi de mieux, pour ça, que d’aller vivre dans une forêt boréale, sans eau ni électricité et, en plus, dans un endroit isolé où il faut traverser la « Klondike River » pour y accéder.

Cet endroit, je l’ai trouvé chez John et Sarah à Rock Creek, à environ 20 mn de voiture de la ville historique de Dawson City et 6 heures de route de la capitale Whitehorse.

Je prend ma dernière douche a l’Hostel a Whitehorse et en route pour Dawson City.

Je suis super excité. Les 6 heures de route passent vite. j’en prend pleins les yeux déjà.

Ça y est, je suis arrivé a Rock Creek, première impression, trop bien!! De la neige, des montagnes, une rivière gelée. Le pied!!

Mes premiers pas sur la rivière gelée

Mes premiers pas sur la rivière gelée

John est prévenu de mon arrivée. J’attends une quinzaine de minute et je le vois arriver de nul part.

Ma première marche sur la rivière gelée. C’est glissant mais vraiment sympa. La glace est bleue et John me rassure, ce n’est pas encore possible de passer a travers.

IMG_0389

On continue de marcher sur la rivière gelée. Il me raconte que l’été, à l’endroit où nous sommes, la rivière est très très forte. Difficile à croire quand rien ne bouge, que tout est figé.

Apres 15 mn de marche, Il me montre une cabane et me dit que c’est là où je vais dormir. Il l’a construite quand il est arrivé ici, il y a environ 30 ans. Ensuite il a construit une très belle maison tout seul.

IMG_0421

Sarah nous attend, elle m’a préparé à manger ; une soupe de légumes et de caribou. C’est très bon.

Nous parlons un peu et ensuite je me dirige vers ma “nouvelle maison”. Sarah allume le feu pour réchauffer un peu la cabane. Il n’y a pas l’eau courante et pas d’électricité. Un poêle pour se chauffer et une bassine pour se laver. Les toilettes c’est n’importe quel arbre pour pipi ou bien, pour plus, c’est une expédition, juste un trou entre 4 murs. Mdr…

Coin salle de bain

Coin salle de bain

Coin cuisine

Coin cuisine

Mon lit

Mon lit

Dès le premier jour, tour de la propriété et ensuite, coupage de bois et transport des troncs grâce à une luge.  Il faut passer sur la rivière gelée avec les morceaux de bois et marcher dans la neige. L’exercice n’est pas des plus faciles. La neige parfois m’arrive jusqu’aux genoux.

Transport de bois

Transport de bois

Une vidéo de moi dans le bois


IMG_0345

Mes meilleurs amies

Mes meilleurs amies

Le bois est très utilise aussi bien pour les maisons que pour les serres de John. Il y a des poêles a bois dans les serres pour maintenir une température de 15 degrés pour pas que les arbres et les plantes ne meurent. Effectivement, il possède un nombre incroyable de pommier. C’est fou de penser qu’il est capable de faire pousser des pommes dans un endroit ou l’hiver il peut faire -50 degrés.

J’ai toujours eu l’habitude de me laver à la douche alors les premières fois, juste avec une bassine, ça a été un peu laborieux.

En ce qui concerne le fait de sortir de ma zone de confort je sens que je vais être servi.

Pendant ma deuxième nuit j’ai entendu les chiens aboyer très fort. Au petit dej, le lendemain matin, j’ai appris qu’il n’y avait pas eu que les chiens qui avaient aboyé, des loups n’étaient pas loin de nous.

Et là, tu te dis : « heu des loups? Dans le bois ou j’ai coupé le bois tout seul? » à ce moment-là, tous les films que tu as vus depuis tout petit, où les loups attaquent les hommes refont surface!!! lol

Nous partons avec John voir leurs traces laissées dans la neige. J’en découvre une, merde alors ce n’est pas petit. John m’explique que les loups font 6 pieds de haut pour environ 120 kg.

Trace de loup

Trace de loup

Dans la même journée, John doit emmener Sarah a l’aéroport. Il me laisse donc tout seul dans la propriété. Je continue de couper et transporter mon bois lorsque j’entends les mêmes hurlements que dans la nuit. Mon sang se glace, et me voilà au milieu de la forêt figé par ces hurlements.

Je tends l’oreille pour essayer de savoir d’où ils viennent. Difficile de savoir. Pas rassuré du tout, je continue de couper et transporter le bois. Au final ce n’était que les chiens qui hurlaient car John et Sarah avait quitté la propriété.

Mise à part couper du bois, je m’occupe de transporter différentes plantes ou arbres qui sont stockés pour l’hiver dans les nombreuses serres.

DSC00733

Intérieur d'une serre

Intérieur d’une serre

Il faut aussi préparer les semis et mettre des graines en pots.

Je suis de plus en plus à l’aise pour marcher sur la glace. Par moment elle craque. Ce qui est beau aussi c’est d’entendre l’eau couler sous la glace. C’est le chant de la rivière quand elle se réveille.

Il y a des petits sentiers tout autour de la propriété. Quand j’ai du temps, c’est très agréable de pouvoir s’y promener.

Les ours se réveillent. John vérifie la montagne avant la balade

Les ours se réveillent. John vérifie la montagne avant la balade

Tombstone vue de la propriété

Tombstone vue de la propriété

Une autre activité assez sympa c’est le nettoyage de la forêt. J’allais dans une zone de la propriété pour couper  et  ramasser toutes les branches et tous les morceaux de bois non utilisables que je brûlais ensuite. Méga feu au milieu de la forêt enneigée. Super moment !

C’est cool la vie dans le bush mais quand il fait -20 et qu’en pleine nuit tu veux aller aux toilettes, bin CA CRAINT lol.

Les toilettes

Les toilettes

Les nuits deviennent de plus en plus claires. Pendant l’été il ne fait plus du tout nuit.

1 heure du matin

1 heure du matin

Ça y est j’ai vu ma première aurore boréale. Ça a été magique, un truc de fou de dingue.

Vers une heure du matin j’aperçois plus de luminosité dehors, alors je m’habille et descends au milieu de la rivière dans le noir. Dans le ciel des traces qui bougent et disparaissent rapidement. Un peu comme des énormes flammes de bougie. C’est joli mais j’attends de voir une grosse aurore boréale. Me voilà à attendre au milieu de la rivière pendant une heure. Il y a beaucoup de bruit dans la forêt. Je ne suis pas tranquille, il y a quand même des animaux sauvages.

Et puis après toute cette attente, une magnifique aurore boréale se dessine . Un ciel fantastique, indescriptible, magique… juste là au-dessus de moi. J’ai droit à un spectacle fabuleux rien que pour moi. Je suis tout seul au milieu de cette rivière à rire tellement je suis content. Puis aussi vite qu’elle est venue, elle disparaît. Le ciel redevient normal. J’attends encore et décide de retourner me coucher avec ce ciel magnifique en tête.

Plus la saison avance et plus la glace fond. Il faut faire de plus en plus attention. Quand la glace est bleue c’est bon signe, noire c’est pas bon du tout. Je prends un « stick » pour sonder la glace à chaque pas.

La glace devient noire

La glace devient noire

IMG_0552

Plusieurs projets de coupage de bois :

Le premier, est de couper les arbres au bord de la rivière. Pourquoi ? Simplement avec la fonte des neiges, le niveau de l’eau monte, le courant avec les morceaux de glace ont tendance à arracher les arbres et les déraciner. En les coupant, tout en laissant les racines, cela permet de limiter les dégâts. En 10 ans la rivière a doublé de largeur. L’eau et la glace creusent la berge.

Ce boulot est difficile car les arbres pas facile d’accès.

IMG_0497 IMG_0496

Le deuxième, John veut mettre une autre serre. Donc je dois couper des arbres pour libérer de la place.

Avec la fonte de la rivière,  le niveau de l’eau monte. Une année, elle est montée jusqu’à la dernière marche de ma cabane…

Un midi, petite alerte, l’eau monte d’un coup. Il faut se préparer à une inondation. Je sens que John est tendu. Le petit chemin qui mène à ma cabane est sous l’eau. Pour y accéder, il va falloir utiliser un tronc d’arbre. Le soir, l’eau est redescendue. Et le chemin de nouveau praticable.

La rivière fond, c’est vraiment très très beau.

IMG_0503

Le temps passe, cela fait déjà plus d’un mois que je suis là.

La rivière fond et bientôt nous ne pourrons plus la traverser car la glace est trop mince pour marcher dessus et il est trop dangereux de prendre la canoë avec les énorme morceaux de glace qui flotte.

C’est vraiment très beau de voire fondre la rivière et de vivre a son rythme.

Le temps d’une promenade a Dawson city, au coin d’une rue, je trouve un travail en cuisine au Klondike Kate’s. C’est le meilleur restaurant de Dawson city.

L’histoire dans le bush s’arrête là.

Ça a été une merveilleuse expérience. Qui m’a beaucoup marque et m’a fait évolué. Je me suis rendu compte qu’il ne faut pas grand-chose pour être heureux. Cela a remis en cause mon désir de faire un MBA et a changé mon mode de vie.

Mes belles rencontres : John et Sarah

Je vous rajoute des photos en vrac. Mais c’est tellement beau que c’est difficile de choisir quelles photos mettre .

IMG_0403

Balade sur la rivière avec les chiens

Balade sur la rivière avec les chiens

IMG_0467

La route qui mène a Dawson City ou j’ai fait pas mal de pouce dessus

IMG_0543

Température dans la serre grâce a un poêle a bois.

IMG_0498

La rivière s’amuse a dessiner

IMG_0706

Ca y est la rivière est ouverte

IMG_0451

En mode bûcheron

IMG_0360 IMG_0679 IMG_0678 IMG_0677 IMG_0676 IMG_0658 IMG_0589 IMG_0569 IMG_0540 IMG_0325

11 reflexions sur “Ma vie dans le bush yukonnais

    1. wywy Auteur de l'article

      Cela va faire bientôt 2 mois que je suis partie de Dawson City et je n’arrive toujours pas a écrire sur ce que j’ai vécu dans cette ville. C’est encore trop intense en émotions, J’ai essayé mais je ne sais pas par ou commencer. Cette ville me manque :-)

  1. JJ

    J’ai pas encore tout lu mais c’est vraiment génial !!
    J’ai regardé la vidéo du ramassage de bois… c’est superbe. Tu as toute mon admiration mon copain, mais j’ai vraiment hate de te revoir, déjà pour que tu me racontes ton aventure et pour qu’on puisse repasser quelques bons moments ensembles.

    Profite bien de ton séjour 😉

  2. Math

    Super mon poulet

    La t’est vraiment un cador , quand tu m’avais parler du grand nord je pensser pas a ça . Peut être qu’un jour je une petite visite ….

    La bizzzzz

  3. ciseran

    Je viens d’arriver à Québec et le peu que j’ai vu pour le moment me plaît beaucoup, j’ai rencontré des personnes aimables, serviables et souriantes, j’adore. Votre blog et vraiment très intéressant beaucoup de détails et de très belles photos, je vous souhaite une très belle aventure et de belles rencontres.

  4. Jacqueline

    Coucou William
    Je viens de consulter ton blog et ton récit est palpitant
    J’attends la suite avec impatience
    Plein de bisous et bonne continuation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *