Au fil des rencontres

Le jour ou je suis devenu Grangiste

Grangiste, c’est quoi ? Un nouveau métier ? Une nouvelle religion ..? Une maladie qui s’attrape quand il fait froid ?! Non, rien de tout cela. Je vais vous expliquer ce que c’est. Il était une fois…

Après ma merveilleuse expérience avec les chiens de traîneau à Fort Nelson – interrompue par une mauvaise chute lors d’un entrainement qui m’a valu une luxation du coude – j’ai dû trouver une nouvelle direction à mon voyage.

Retourner faire des randonnées ? Non, trop tôt, le temps n’est pas génial et les journées sont courtes.

En réfléchissant, je me suis souvenu que l’on m’avait parlé d’un super festival à Winnipeg : Le Festival du Voyageur !

Toutes les personnes croisées au cours de mon voyage qui ont connu cet événement, me l’ont recommandé.

Depuis plus de 40 ans, Saint Boniface, le quartier Français de Winnipeg, accueille le plus grand Festival d’Hiver de l’Ouest Canadien. Les histoires des voyageurs, des métisses et des premières nations sont ramenées à la vie grâce à des reconstitutions. C’est aussi un très bon moyen de découvrir la musique d’antan, la nourriture traditionnelle, la sculpture de neige et des spectacles.

Il me faut trouver maintenant un point de chute. Je suis toujours à Fort Nelson en Colombie Britannique et je travaille malgré ma luxation du coude… Je commence ma recherche et je trouve deux annonces qui attirent mon attention. La première dans un ranch où il s’agissait de s’occuper de 1000 vaches, chevaux et autres animaux. Malheureusement, avec mon bras abîmé, la tache allait se montrer difficile…

Le deuxième choix, le voici

We are located in Laurier, a largely French speaking but tiny community situated 3 hours N.W of Winnipeg, Manitoba. With hard work on part of myself and many helping hands along the way, this place has grown from my small family home into an eclectic and cozy 3 story/5 bedroom BnB.
We are open weekends and hosts a variety of events from large themed holiday dinners (up to 32 persons) as well as living room style concerts (up to 70 persons indoors and out) featuring talented bands from across the Canada and the world.
We have a lot going on, it’s true, but at it’s heart is my home and it is a place to gather, exchange stories, talents and experiences.
I am looking for Helpxers with diverse range of talents and skills for the property as it is ever expanding. Some jobs include: construction, serving, cooking, cleaning etc.
Helpxers are supplied with a big, big roof over their head, hot food on their plates, an ever changing array of interesting folk and leave, most importantly, with a story to tell.
If you have any questions about becoming a HelpXer here please feel free to email me in either French or English.

En lisant la description, je me dis : « c’est ici que je veux aller ! ». J’envoie ma demande et attends une réponse de l’hôte. Pour moi, plus question de rester à Fort Nelson. Cela fait une semaine que je suis tombé et le travail est vraiment trop difficile avec un coude luxé. Quoi qu’il arrive, avec ou sans réponse de l’hôte, j’irai à Winnipeg. Je prends donc mon billet, fait mon sac et me voici dans le bus pour 36 h de bonheur ..!

Je check mes emails et toujours pas de nouvelle de l’hôte. Ce n’est pas grave, je reste positif. Quoi qu’il arrive je trouverai une solution ! Le lendemain de mon départ, je reçois enfin une réponse positive de l’hôte, Lucien. Comble de chance, il se trouve à Winnipeg dimanche (le jour de mon arrivée). Il peut me récupérer et me conduire à Laurier où il vit, petite ville francophone, à trois heures de Winnipeg.

On m’avait prévenu qu’à Winnipeg avec le vent, il faisait froid… J’ai été servi ! Accueilli par un bon

-40°C, j’y ai vu mon premier Sun Dog. Non, ce n’est pas une spécialité culinaire de Winnipeg ! Voilà à quoi cela ressemble :

Après une bonne nuit de repos (dans un Airbnb avec un hôte un peu particulier .. !) Lucien me récupère et nous voila en route pour La Grange.

IMG_0272 La_grange

Une fois arrivé, je décharge mes affaires dans l’entrée et je suis accueilli par un magnifique feu dans un poêle à bois ! Une voisine vient dire  bonjour à Lucien, il est 4h. Lucien prépare un plateau avec du très bon fromage, des fruits secs, des chips avec de la sauce Salsa maison et du vin ! Et oui, comme le dira plus tard mon hôte : « à la Grange, on mange et même, on mange très bien ! »

Une fois la voisine partie Lucien me fait visiter. Chaque objet, chaque morceau de bois, table ou chaise à une histoire dans cette maison. Lucien aime partager ses histoires. La maison où il vit a été construite par son père. Lucien l’a ensuite déplacée pour la mettre où elle se trouve maintenant. Aujourd’hui, il rajoute des extensions et un étage. Pendant 20 ans, après sa semaine de travail il a passé tous les weekends dans sa maison à la rénover. Dans l’entrée, on trouve un mur où l’histoire de ce lieu atypique est racontée.

Chacune des 5 chambres porte un nom en référence à son thème : Maroc, La Française, la Tantine, Johnny, Alcaz.

Pour chauffer cette immense maison, il y a 2 magnifiques cheminées.

IMG_0613

Que c’est agréable de venir se poser près du feu, de regarder les bûches brûler et par la fenêtre les flocons de neige tomber. Il règne dans cette maison une incroyable atmosphère : paisible, chaleureuse ; comme si cette ambiance vous prenait, vous enveloppait dans ses bras telle une agréable couverture.

Un peu chauvin, je prends la chambre « la Française » ! Je m’installe et Lucien me montre un petit appareil à côté du lit : c’est une commande qui permet de contrôler … le chauffe matelas ! (Comment c’est super agréable !).

En plus d’être un excellent bricoleur, Lucien est aussi un très bon chef cuisinier. Tous les jours il confectionne des repas dignes de grands restaurants, aussi bien dans la préparation que dans la présentation et le goût. Et cela, du petit déjeuner au dîner, sans oublier les snacks.

10687057_10154863250015375_331044707668551140_n

Lucien aimerait bien niveler le sol dans les chambres et le couloir. Je suis très intéressé d’apprendre de nouvelles choses, mais un peu anxieux car je n’ai jamais fait cela auparavant et certains bricoleurs ne sont pas du tout patient et ont du mal à expliquer.

Pour commencer nous devons sortir toutes les affaires de la chambre « Maroc ». Grace à un super appareil qui projette un trait rouge sur les murs, nous connaissons maintenant l’étendue du travail pour niveler le sol.

Et là, je découvre une nouvelle facette de Lucien. Sa patience et sa générosité dans ses explications. Si c’est mal fait, il n’y a rien de grave car j’apprends. Il me montre encore sans aucune impatience, toujours avec calme et sourire. Pour lui, il est important que je comprenne bien et que j’ai du « fun » à faire les travaux.

Une fois la chambre « Maroc » finie, nous nous attaquons au couloir, puis ensuite, un beau projet, la chambre de Johnny. Nous y ferons la mise à niveau du plancher (ce n’était pas une petite affaire !), le tirage de câbles, la pose de prises électriques ainsi que l’isolation. Beaucoup, beaucoup de travail effectué. J’ai énormément appris et je suis assez fier du travail fait.

Une fois la journée de travail finie, direction la cuisine où nous préparons de très bons repas.

Un jour où j’avais envie de crème glacée, Lucien a sorti une machine à glace et nous voila à préparer de la glace à la fraise maison ! Une vraie tuerie ! Lors de mon séjour, nous ferons de la glace au chocolat (la meilleure que j’ai jamais mangé de ma vie !) et à la mangue. Miam !

Je n’ai pas eu une journée sans gâteau maison ! Il n’y en a plus ?! Ok, on en refait ! Même le chocolat chaud c’est de la cuisine ! Pas question de prendre du chocolat en poudre ! Ce sont des moreaux de chocolat que l’on va râper ! Pas de raccourci avec Lucien ! On prend le temps de faire les choses, toujours en musique et dans la bonne humeur.

DSC_0035

Le 7 février a été une journée assez spéciale… Nous devions accueillir une quarantaine d’amis pour un concert privé !

10474467_10155146230915375_6634647572576053199_n

Ce matin là je me lève et profite que Lucien dort encore pour lancer la cheminée et faire le café. Je mets du journal et du petit bois, des petites bûches et allume le tout. Puis je vais faire le café. Une fois fini, je me retourne pour voir si le feu a bien pris et je me rends compte que toute la fumée rentre dans la maison ! M…. alors ! Le feu est déjà bien parti et il commence à y avoir beaucoup de fumée. Je vais tenter de réveiller Lucien qui dort profondément. Finalement, un détecteur de fumée se déclenche et le réveille.

-Hey ! Bon matin Lucien ! Je crois qu’il y a un truc qui cloche !

Il se lève et  voit toute la fumée …Il ne se fâche pas et prend cela avec le sourire. Nous ouvrons toutes les portes pour que la fumée parte mais il y en a vraiment beaucoup. C’est comme si il y avait des nuages dans la maison. Le feu dans la cheminée est bien parti mais il faut l’arrêter. Lucien va chercher un seau en métal et nous la vidons. Les 14 détecteurs de fumée se déclenchent tous en même temps ! Ça casse les oreilles !

La cheminée est enfin vide mais la fumée est toujours là. Dehors c‘est la tempête de neige. Il fait froid et nous sommes obligés de nous habiller chaudement dans la maison.

Joe, un voisin passe prendre le café. Nous voila tous autour de la table, habillés avec de gros manteaux, à boire nos cafés et à discuter des raisons de cet incident. Petite parenthèse, Joe le voisin, parle un vrai « franglais » : dans ses phrases il y a autant de mots français qu’anglais ! C’est amusant !

Nous avons quand même 40 invités pour le soir, il est temps de préparer le souper.

Quelques heures plus tard, une amie de Vancouver qui devait me rejoindre à Laurier pour le concert, m’envoie un message pour me dire qu’elle ne peut pas venir car l’autoroute est coupée à cause du blizzard. Encore une mauvaise nouvelle ! Peu de temps après, le groupe qui devait venir pour le soir appelle pour nous prévenir qu’il ne pense pas pouvoir venir car la highway (autoroute) est fermée. Finalement, le concert est annulé !

Nous voila avec beaucoup de nourriture, pas de souci, quelques amis de Lucien viennent quand même. Nous passons une très bonne soirée à discuter, déguster du vin et bien manger.

J’ai beaucoup discuté avec des invités qui ont fait beaucoup de randonnées au canada. J’ai eu la très belle surprise, quelques jours plus tard, de recevoir un colis avec des explications et des livres parlant des randonnées que je voulais faire. C’est ça la magie des rencontres.

DSC_0025

De mon côté, je suis attendu à Winnipeg a une réunion des bénévoles  du Festival du Voyageur et pour passer du temps avec mon amie. Je décide de prendre le bus du lendemain qui part de Mc Creary à 4h du matin. A  3h30 nous sommes Lucien et moi en poste à guetter le bus. A 4h pas de bus, 5h toujours rien. Avec Lucien nous avons attendu jusqu’à 6 h dans la voiture pour rien ! (J’étais un peu en colère quand même).

Finalement, de retour à Laurier, mon amie décide de venir me chercher dès que l’autoroute sera praticable.

Depuis un an, j’ai eu l’occasion d’être accueilli par de nombreux hôtes, beaucoup à mon arrivé disent : « William, fait comme chez toi ». J’ai toujours ressenti cela comme une marque de politesse. A la Grange, lorsque Lucien me l’a dit, j’ai vraiment ressenti de la sincérité. Après avoir vadrouillé partout, cela fait un bien fou de se retrouver dans un endroit comme La grange avec un hôte aussi gentil et attentionné que Lucien.

J’ai appris beaucoup de choses en cuisine, de très bonnes recettes et aussi beaucoup dans la rénovation. Ajouter à tout cela une énorme couche de gentillesse et vous serez complètement séduit par La Grange.

Cette expérience m’a complètement comblée.

Et c’est comme cela que je suis devenu Grangiste !!!

Une réflexion au sujet de “Le jour ou je suis devenu Grangiste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *