Au fil des rencontres

Apres un an…

Bonjour à tous, tout va bien.

J’ai pris beaucoup de retard dans l’écriture de mon blog. Et  oui, voyager ce n’est pas de tout repos!. C’est un métier à plein temps!  Ne jamais se fixer à un endroit, ne pas savoir dans quelle direction sera ma prochaine aventure et bien cela fatigue mentalement et physiquement. J’aimerais pouvoir dormir des semaines entières. Hahahah.

Bref…  voici un petit compte rendu de mon voyage.

Cela fait déjà  plus d’un an que je suis sur la route, à construire mon voyage grâce aux rencontres que je fais  ainsi qu’aux opportunités qui se présentent à  moi.  Qu’est ce que cela passe vite ! Je cherchais une vie complètement différente. Je cherchais à sortir de ma zone de confort, de nouveaux challenges, des rencontres, ainsi que vivre des expériences, bonnes ou mauvaises. Mon but était d’apprendre et d’évoluer. Et bien j’ai été servi! Ce voyage est ma quête personnelle. Je cherche à savoir qui je suis réellement, pas celui que la société veut que je sois. Je me rends compte que j’ai pris un virage à 180 degrés par rapport à une vie «  normale ». Quand je me regarde dans une glace, je me demande si je ne suis pas en train de faire une énorme connerie! Oui j’ai 33 ans et je continue à comparer le mode de vie que j’ai choisi à celui de mon entourage. Et la waouh, des naissances, des mariages, des promotions… J’en arrive parfois à vouloir retourner à cette vie,  à cette routine rassurante. Je rêve parfois secrètement de trouver « la bonne » avec qui faire des enfants et qui réussirait à rendre cette routine qui m’effraie, comme un long voyage plein d’aventures. Je continue d’être tiraillé entre le mode de vie nomade que j’ai choisi et un mode de vie plus conventionnel.

Au cour de cette année, j’ai coupé du bois et fais pousser des pommes dans le bush yukonnais, J’ai vécu une folle histoire d’amour a Dawson City le temps de quelques semaines,   j’ai travaillé en cuisine. J’ai fait du pouce à travers l’Alaska et du canoë entre des icebergs. J’ai vu des paysages complètement dingues, des lacs aux eaux turquoise, des chutes d’eau gigantesques. Des couchers de soleil où tu as l’impression que le ciel s’embrase… J’ai entrainé des chiens de courses de traineaux au nord de la Colombie britannique,  fait des randonnées de dingue à Haida Gwaii et Vancouver Island. J’ai pu faire du patin à glace sur la rivière gelée de Winnipeg. J’ai été  guide en chien de traineau au sud de Québec, juste à la frontière des Etats Unis.

J’ai profité de mon voyage pour lutter contre ma timidité, j’allais plus facilement vers les autres. Cela m’a permis de faire  de magnifiques rencontres, certaines éphémères, d’autre plus durable. Certaines de ces rencontres sont maintenant des amis, d’autres ont bouleversé ma vie.

En voyage tous les sentiments sont décuplés. L’amour y est plus intense, plus beau, plus passionnel tout va beaucoup plus vite mais les peines y sont plus douloureuse, plus profondes. Cela vient aussi du fait qu’un voyageur n’a pas de repères, plus de points d’attache ou il peut venir s’amarrer en cas de tempête. Il se doit de la traverser ou bien  couler. Je ne cherchais pas à tomber amoureux lors de mon voyage mais quand il arrive, impossible de lui dire non.

 

Je ne cherchais pas à tomber amoureux lors de mon voyage mais quand il arrive, impossible de lui dire non.

Lorsque j’ai écrit cette phrase je me sentais tout a fait capable d’aimer.  J’étais confiant, heureux… j’ai ouvert en grand mes bras a l’amour. Malheureusement, je me rend compte que je n’ai pas évoluer sur tout. J’ai encore des cicatrices a soigner et trouver un moyen d’évoluer, de pouvoir aimer de la bonne manière.

Je n’aurais jamais fait autant de montagne russe émotionnelle que pendant cette année. Cela m’a permis de mettre en avant des aspects de ma personnalité et de commencer à comprendre certaines choses et de faire de mon mieux pour les améliorer.

Voici mon voyage en quelques chiffres:

170 heures soit plus de 10600 kms en bus

60 heures de ferry

13600 kms en avion

plus de 7000 kms en auto stop

Tout ça pur un total de plus de 31000 kms en un an

Vous pouvez retrouver la carte de mon parcours sur :

http://wywy.travelmap.fr/

2 reflexions sur “Apres un an…

  1. Lucile

    Salut William,
    très belle description du voyage ! Avec Florent on aime beaucoup ton blog et ta manière de voyager, on a été super contents de faire ta connaissance à Lantau. Je te souhaite une belle poursuite de ton voyage.
    Lucile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *